La Ville de Chambly adhère au programme EMBARQUE! MONTÉRÉGIE pour faciliter la mobilité durable

CHAMBLY, LE 14 JANVIER 2020 – La Ville de Chambly est fière d’annoncer son adhésion au programme Embarque! Montérégie, initié par le Conseil régional de l’environnement de la Montérégie (CRE Montérégie), en mettant à la disposition des citoyens 26 cases de stationnement réservées exclusivement au covoiturage, dans le but de faciliter la mobilité durable, en plus de leur permettre d’accéder à une foule d’outils facilitateurs.

Bien identifiées à cet usage, les cases réservées au covoiturage sont situées dans des endroits sécuritaires, à proximité des grandes artères, afin de faciliter l’adoption de pratiques durables lors des déplacements des citoyens :

  • stationnement sur le boulevard Brassard, face à la rue Saint-Pierre : 4 cases;
  • stationnement du parc des Patriotes (angle rues Anne-Le Seigneur et Jean-Casgrain) : 8 cases;
  • stationnement de la caserne d’incendie Serge-Caron (1301, boul. Fréchette) : 4 cases;
  • stationnement du Centre sportif Robert-Lebel (995, av. Simard) : 10 cases.

« En tant que municipalité, nous avons la responsabilité de nous associer à de telles initiatives et d’encourager les citoyens à utiliser des modes de transport durables, tout en mettant à leur disposition des infrastructures facilitatrices. En joignant nos forces, nos idées et en instaurant de nouveaux projets, nous contribuons collectivement et positivement à l’environnement, de même qu’à la qualité de vie de nos citoyens. Avec de telles mesures, nous incitons concrètement les citoyens à emboîter le pas, à changer leurs habitudes liées aux déplacements, lesquelles sont favorables à la réduction des gaz à effet de serre », précise Alexandra Labbé, mairesse de la Ville de Chambly.

Il est à noter que la Ville de Chambly est la première municipalité de la région à rendre accessibles des cases de stationnement réservées au covoiturage, dans le cadre du programme Embarque! Montérégie. Cette nouvelle alternative vient renforcer l’offre d’intermodalité des transports de la ville. En effet, le covoiturage s’ajoute au réseau de transport actif (pistes cyclables, trottoirs), la refonte des services en transport collectif, ainsi que le service d’autopartage Autonomik.

Embarque! Montérégie a pour objectif d’aider l’ensemble des citoyens de la région à délaisser l’auto solo au profit de moyens de transport durables. « On souhaite déployer ce projet pour des raisons environnementales, notamment réduire nos émissions de gaz à effet de serre, mais également pour faciliter la mobilité de la main-d’œuvre et faire un portrait global de l’offre de transport alternatif dans la région », indique Andréanne Paris, directrice générale du CRE Montérégie. Le financement de ce projet découle de la démarche « Par notre PROPRE énergie », financée par le Fonds vert.

Plateforme pour la mobilité durable

Une carte interactive accessible sur embarquemonteregie.ca permet de découvrir une multitude d’options liées au transport durable, telles que : transport en commun, pistes cyclables, supports à vélo, stationnements incitatifs pour le covoiturage, bornes électriques et autres. Cet outil facilite également la recherche de partenaires de covoiturage en consultant simultanément les offres disponibles sur différentes plateformes connues.

Pour toute question liée à la mobilité durable et les différents services offerts en Montérégie, communiquez avec le CRE Montérégie au 450 651-2662, poste 106.

À propos du CRE Montérégie

Le Conseil régional de l’environnement de la Montérégie est un organisme à but non lucratif, créé en 1989, dans le but de répondre à un besoin de concertation régionale en environnement en Montérégie. Il fait partie d’une entité plus vaste qui regroupe l’ensemble des conseils, soit le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec.

À propos du soutien financier du Fonds vert

L’initiative de mobilisation et d’adaptation « Par notre propre énergie » est financée par le Fonds vert, dans le dans le cadre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques (PACC) du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Le Fonds vert, où 100 % des revenus générés par les ventes aux enchères du marché du carbone sont versés, finance notamment la mise en œuvre des mesures du PACC. Ces dernières visent à réduire les émissions de GES et à améliorer la capacité d’adaptation de la société québécoise aux impacts des changements climatiques. À ce jour, le marché du carbone a généré des revenus de plus de deux milliards de dollars pour le Québec, servant à soutenir les entreprises, les municipalités, les institutions et les citoyens québécois, dans leur transition vers un monde plus sobre en carbone.