Chambly mettra en place de nouvelles mesures à la station d’épuration des eaux usées

Depuis quelques jours, la Ville de Chambly a reçu de nombreux commentaires concernant la présence d’odeurs désagréables dans le secteur de la station d’épuration des eaux usées. Cette situation s’explique par différents facteurs.

D’abord, certains aérateurs ne fonctionnaient plus. Ces appareils sont essentiels au processus d’oxygénation afin de traiter les eaux usées. La situation entourant la COVID-19 a provoqué un retard dans la chaîne d’approvisionnement des pièces de remplacement, ce qui a engendré des délais pour la réparation des aérateurs.

Les odeurs peuvent aussi être issues d’une autre source. L’eau pluviale est détournée du réseau d’égout sanitaire afin de diminuer les débordements d’eaux usées dans les cours d’eau, mais celles-ci affluent de manière plus concentrée vers la station d’épuration. Comme les gens sont plus présents à la maison depuis le début de la pandémie, une forte augmentation a été constatée.

Tous les ans, la Ville procède au retrait d’un certain tonnage de boues dans les étangs, mais avec le temps, la quantité à extraire augmente, tout comme les coûts. Pour résoudre ce problème d’accumulation de boue, pouvant engendrer certaines odeurs, la municipalité souhaite mettre en œuvre un nouveau procédé, permettant la réduction du volume des boues des étangs aérés par digestion microbiologique in situ. Ce nouveau traitement a fait ses preuves dans des villes ayant vécu cette situation. Ce procédé permet de diminuer les boues existantes tout en réduisant les coûts d’extraction à long terme.

Donc, pour régler la situation des odeurs et ainsi améliorer la qualité de vie des citoyens, la Ville de Chambly travaille à l’application de différentes mesures dont la location d’aérateurs supplémentaires, ainsi que l’utilisation du nouveau traitement de réduction du volume des boues des étangs aérés par digestion microbiologique in situ. Elle ira en appel d’offres pour ce service dès la semaine du 15 juin afin de rétablir rapidement la situation.

Ces odeurs ne comportent aucun un danger pour la population. Considérant la valeur mesurée aux étangs aérés, il n’y a aucun risque pour la santé. Toutes les semaines, la Ville mesure la présence du sulfure d’hydrogène selon les normes de la CNESST.

Pour plus de détails, les citoyens peuvent communiquer avec le Service technique au 450 658-2626 pendant les heures normales de bureau. Merci de votre compréhension.