Composantes du feu

Pour qu’un incendie se déclare, il faut réunir trois éléments :

  • un combustible solide, liquide ou gazeux
  • un comburant (oxygène)
  • une source de chaleur (flamme, étincelle)

Ces trois facteurs sont représentés sous forme de triangle, que l’on nomme le TRIANGLE DE FEU.




Les matières combustibles
De nombreux matériaux combustibles sont présents dans une maison, notamment le papier, le bois, le plastique, le tissu et le carton. On trouve également souvent des hydrocarbures, du gaz, etc.

Il existe cinq classes de feu découlant de la nature du combustible, pour lesquelles on trouve différents moyens d’extinction.

Les CINQ classes de feu sont :

A – Combustibles (papier, carton, bois, tissu)
B – Liquides inflammables
C – Électrique sous tension
D – Métaux combustibles
K – Cuisine

À chaque type de feu correspond un extincteur qui propulse de l’eau, de la mousse, de la poudre ou du dioxyde de carbone. Aussi, il existe des extincteurs polyvalents de type A-B-C pour la maison.

Il est fortement recommandé de se prémunir d’un extincteur qui soit adapté aux différents types de feu pouvant survenir.

Un incendie d’habitation est rapide et le feu se propage très vite. Les victimes ont très peu de temps pour réagir.

À titre d’exemple, pour démontrer la rapidité de propagation du feu, il faut l’équivalent d’un verre d’eau dès la première minute, pour éteindre le feu; un seau d’eau dès la deuxième minute et; une citerne d’eau dès la troisième minute.

Au Québec, plus de 80 %* des incendies concernent des bâtiments de type résidentiel, que ce soit une maison unifamiliale, un jumelé ou un immeuble à appartements. Ces incendies sont fréquents et trop souvent mortels.

Pourquoi la prudence ? Parce que 37 %* des incendies sont causés par de la négligence ou sont dus à une imprudence.

La majorité des drames peuvent être évités si l’on possède l’équipement nécessaire (extincteurs, avertisseurs de fumée) et que les personnes savent réagir face au feu (plan d’évacuation, point de rassemblement, etc.).

Réagir et se protéger sont les deux mots-clés !

*Source : Direction du développement, ministère de la Sécurité publique