Herbicyclage

Selon une étude de Recyc-Québec, le gazon et autres types d’herbes représentent 50 à 70 % des matières présentes dans les collectes de résidus verts. L’herbicyclage est une façon simple et économique de diminuer la quantité de matières organiques à traiter par la municipalité, de même que les coûts de traitement. Pour ce faire, il suffit de laisser l’herbe coupée sur la pelouse au moment de la tonte. Les micro-organismes présents dans le sol décomposeront les rognures de gazon dans les 48 heures suivant la tonte.

Avantages

  • Méthode facile à adopter.
  • Permet une économie de temps lié à l’entretien.
  • Réduit les impacts environnementaux liés au transport et au traitement.
  • Assure une meilleure résistance de la pelouse à la sécheresse et aux maladies, puisqu’elle bénéficie d’un apport en éléments nutritifs et en matières organiques.

Permet d’économiser :

  • du temps, puisqu’il ne nécessite aucun ramassage, ni ensachage;
  • de l’eau, car le gazon coupé aide à préserver l’humidité de la pelouse;
  • des sacs en plastique;
  • de l’engrais, puisque le gazon coupé laissé au sol comble en moyenne 30 % des besoins nutritifs;
  • de l’essence et des frais de transport vers les lieux de traitement.

Tondeuse idéale à utiliser : la déchiqueteuse

La majorité des tondeuses sur le marché peuvent effectuer le déchiquetage. À défaut d’avoir cette option, il est possible de passer à nouveau sur les brindilles coupées, afin d’obtenir un résultat similaire.

Il est également possible de transformer une tondeuse en changeant la lame et en fermant sa sortie, mais il est très important de vérifier d’abord auprès du détaillant si le modèle se prête à ce type de transformation.

Conseils « verts » pour la coupe de gazon

  • Maintenir le gazon à une hauteur de 7 à 8 cm, afin de favoriser un enracinement profond. Cela préviendra également la prolifération d’insectes nuisibles et de mauvaises herbes. Toutefois, les première et dernière tontes de l’année doivent être effectuées à 5 cm.
  • Tondre la pelouse régulièrement, en évitant de couper plus du tiers des brins de gazon.
  • Si la quantité de gazon coupé est trop grande, il suffit de le laisser sécher et de l’utiliser comme paillis ou engrais dans le jardin, les plates-bandes et au pied es arbres.
  • Arroser moins souvent, mais en profondeur (tout au plus 2,5 cm d’eau par semaine). Cela donnera plus de vigueur au gazon et évitera quelques corvées de tonte.
  • Aiguiser régulièrement les lames de la tondeuse. Une lame émoussée déchire l’herbe et la rend vulnérable aux maladies.
  • Toujours tondre la pelouse par temps sec, afin d’éviter la déchirure des brins d’herbe.
  • Réensemencer les espaces dégarnis afin d’éviter l’implantation de plantes indésirables.
  • Favoriser la biodiversité dans votre pelouse, en semant plusieurs espèces pour augmenter sa résistance.