Sécurité civile

La Ville de Chambly propose différents trucs et conseils liés à la sécurité civile, advenant une situation d’urgence ou catastrophe naturelle, afin de contribuer à la sécurité des citoyens.

En cas de tremblement de terre

Les tremblements de terre sont généralement imprévisibles. Bien que les séismes de forte intensité soient rares au Québec, personne n’est à l’abri des secousses sismiques ! C’est pourquoi il faut prendre les mesures nécessaires pour protéger sa vie et celle des siens.

S’il y a un tremblement de terre, on doit :

  • rester calme;
  • écouter les consignes de sécurité à la radio;
  • utiliser le téléphone seulement en cas d’urgence.

Comment se préparer à un tremblement de terre
S’informer et apprendre aux membres de la famille ce qu’il faut faire à la maison ou à l’école, si une telle situation survient. Déterminer un lieu de rassemblement au cas où des membres de la famille seraient séparés à la suite du séisme.

S’assurer que la trousse d’urgence 72 heures soit prête. Déplacer les objets lourds au bas des étagères pour éviter qu’ils tombent sur quelqu’un. Si le domicile est équipé d’appareils au gaz naturel ou reliés à un réservoir de propane extérieur, s’assurer que tout est solidement arrimé et que les conduites ne peuvent se briser.

PENDANT UN TREMBLEMENT DE TERRE
Les personnes à l’intérieur doivent :

  • Rester dans le bâtiment. Ne pas se précipiter à l’extérieur.
  • S’éloigner des fenêtres, des miroirs, des cloisons de verre, des bibliothèques en hauteur, des foyers et des appareils d’éclairage.
  • S’abriter sous un meuble solide et s’y agripper. On peut aussi se placerdans le cadre d’une porte. Sinon, se coller contre un mur et se protéger la tête et le cou avec ses bras.
  • Les personnes en fauteuil roulant doivent verrouiller les roues de celui-ci et se protéger la tête et le cou.
  • Dans un lieu public achalandé, se réfugier dans un endroit pour éviter de se faire piétiner.

Les personnes à l’extérieur doivent :

  • S’éloigner des bâtiments, des lignes électriques et autres structures qui pourraient s’écrouler (comme les panneaux publicitaires).

Les personnes dans un véhicule doivent :

  • Éviter d’arrêter sur un pont, une voie surélevée, sous un viaduc ou dans un tunnel.
  • Garer la voiture en bordure de la route, dans un endroit dégagé, et rester à l’intérieur.
  • Dans un autobus, rester assis jusqu’à ce que le véhicule s’arrête.

APRÈS LE TREMBLEMENT DE TERRE

  • Si l’on n’est pas blessé, vérifier l’état des personnes à proximité, administrer les premiers soins si nécessaire ou demander du secours.

Les personnes à l’intérieur doivent :

  • Vérifier si le domicile est endommagé. Évacuer les lieux si les dommages sont sérieux.
  • Quitter les lieux s’il y a un début d’incendie ou une fuite de gaz. En cas de fuite de gaz, fermer l’alimentation, couper l’électricité, ne pas allumer d’allumettes ni de briquet et ouvrir les fenêtres avant de sortir.

Lorsqu’on quitte le domicile :

  • Afficher dans un endroit bien visible un message indiquant où l’on se trouve. Emporter la trousse d’urgence 72 heures. Ne pas prendre l’ascenseur.

Les personnes à l’extérieur doivent :

  • Éviter de réintégrer leur domicile ou tout autre bâtiment qui semble endommagé.
  • Attendre et écouter les consignes de sécurité avant de réintégrer le domicile ou un autre bâtiment.

En cas de vents violents

Les orages, les tempêtes et les tornades se caractérisent par des vents violents pouvant causer des dégâts importants, voire même des décès. Il faut donc être prévoyant et
limiter les dangers.

Il est possible de suivre les alertes météorologiques de vents violents à la radio, à la télévision ou sur Internet.

On doit s’assurer de remiser et attacher solidement tout ce que le vent pourrait emporter, tels que : meubles de jardin, barbecue, bac à ordures ou de matières recyclables, antenne parabolique, etc.

Se préparer à des vents violents

  • Avoir une trousse d’urgence prête.
  • S’assurer de couper et ramasser régulièrement les branches d’arbres tombées sur son terrain. S’il y a des arbres à proximité des fils électriques, communiquer avec Hydro-Québec.

Ce que l’on doit faire si l’on se trouve chez soi

  • Réunir les membres de la famille en un lieu sûr, tel le sous-sol, et s’abriter sous un meuble solide. S’il n’y a pas de sous-sol, on doit s’abriter dans la salle de bain, un corridor, une garde-robe ou sous un meuble solide.
  • S’éloigner des portes et des fenêtres.
  • Éviter de prendre l’ascenseur.

Ce que l’on doit faire si l’on se trouve à l’extérieur

  • Chercher à se réfugier dans un bâtiment sûr, dont le toit semble assez solide pour résister à la force du vent et au poids de la neige.
  • Dans un lieu découvert où l’on ne trouve pas d’abri à proximité, chercher refuge sous un viaduc, dans un fossé ou un repli de terrain. Se coucher face contre sol et se protéger la tête avec les mains.

Ce que l’on doit faire si les vents faiblissent

  • Faire attention aux débris comme la tôle, le verre ou tout autre objet coupant.
  • Ne pas toucher aux fils électriques qui se trouvent par terre ou qui pendent, car ils peuvent être sous tension.
  • Communiquer avec Hydro-Québec.
  • Ne jamais entrer dans un édifice endommagé par les vents.
  • Être attentif à la qualité de l’eau potable,surtout après des pluies abondantes.

Source : Ministère de la Sécurité publique

Évacuer son domicile ou y rester ?

Selon la gravité de la situation d’urgence, les autorités peuvent vous demander d’évacuer votre domicile ou de rester chez vous pour votre sécurité ou votre santé. Autrement, ce sera votre gros bon sens qui guidera votre décision de quitter votre domicile ou d’y demeurer pendant le sinistre.

Avez-vous préparé votre trousse d’urgence 72 heures ? Consultez la liste des articles à inclure dans une trousse d’urgence de base.  Vous pouvez également vous procurer des trousses préassemblées auprès de certaines organisations.

Ce qu’il faut faire lors d’une évacuation :

  1. Quitter immédiatement.
  2. Suivre les directives des autorités.
  3. Couper l’eau et l’électricité si l’on vous le demande.
  4. Couper le gaz uniquement si on l’exige, puisque seule la compagnie peut le rétablir, nécessitant un certain temps.
  5. Apporter la trousse d’urgence et les médicaments.
  6. Mettre les animaux domestiques en sécurité ou les emmener au centre d’hébergement, si ce dernier le permet.
  7. Verrouiller les portes de son domicile.
  8. Emprunter le parcours indiqué par les autorités pour se rendre au centre d’hébergement.
  9. S’enregistrer à l’accueil du centre d’hébergement, afin de permettre à vos proches de vous joindre plus facilement.

Retrouver les membres de sa famille
Les actions suivantes pourraient éviter bien des inquiétudes :

  • Prendre connaissance des directives en cas d’urgence de l’école et de la garderie de vos enfants, afin de savoir qui appeler pour savoir où ils sont.
  • Communiquer à l’école et à la garderie les numéros de téléphone où vous joindre.
  • Convenir d’un lieu de rassemblement si vos enfants ne sont pas à l’école.
  • Identifier une personne à appeler en dehors de la municipalité.
  • Faire connaître ces renseignements à tous les membres de la famille.

Que faire si l’on vous demande de rester chez vous ?

  • Suivre les directives des autorités.
  • Fermer les portes et les fenêtres.
  • Suivre les nouvelles à la radio, à la télévision ou sur l’Internet. Respecter les consignes qui vous sont transmises.

Si la situation l’exige :

  • Calfeutrer les portes et les fenêtres avec du ruban adhésif plastifié.
  • Éteindre tous les systèmes avec prise d’air extérieure (échangeur d’air, climatiseur, thermopompe, hotte de la cuisinière, sécheuse, etc.).
  • Boucher les prises d’air extérieures de ces systèmes avec des chiffons ou des linges humides pour empêcher les gaz toxiques de pénétrer dans votre domicile.

Trousse d’urgence 72 heures

Advenant une situation d’urgence, il est important d’avoir sous la main une trousse d’urgence permettant à votre famille de subvenir aux besoins essentiels, en attendant les secours. De plus, si la situation exige une évacuation du domicile, il sera possible de l’emporter.

La trousse doit contenir suffisamment de matériel, de nourriture et d’eau pour subsister pendant les 72 premières heures d’un sinistre.


Dépliant – Votre guide de préparation aux urgences 72 HEURES, Votre famille est-elle prête ? (PDF, 1,88 Mo)

Dans un sac à dos, un bac ou un grand sac en toile, on doit compter les articles suivants :

  • Eau potable : deux litres par personne par jour, pour au moins trois jours
  • Nourriture non périssable : provisions pour au moins trois jours
  • Ouvre-boîte manuel
  • Radio à piles et piles de rechange
  • Lampe de poche et piles de rechange
  • Trousse de premiers soins : bandages adhésifs, compresses de gaze stérile, ciseaux, pince à épiler, épingles, antiseptiques, analgésiques
  • Articles pour l’hygiène : brosses à dents, serviettes, savon, papier hygiénique, sacs à ordures en plastique
  • Couvertures
  • Argent comptant et monnaie
  • Jeu de clés pour la voiture et la maison
  • Sifflet : pour pouvoir signaler sa présence aux secouristes
  • Chandelles
  • Briquet et/ou allumettes
  • Couteau de poche multifonctionnel
  • Masques anti-poussière pour filtrer l’air contaminé
  • Papiers personnels importants : Photocopies de pièces d’identité, polices d’assurance, ordonnances pour les médicaments et les lunettes, plan de sécurité et Liste des personnes à joindre en cas d’urgence (PDF, 17,9 Ko).

Inclure également les articles pour :

  • Besoins particuliers de la famille de médicaments, équipement médical, nourriture spéciale
  • Bébés : lait maternisé, couches jetables, biberons
  • Animaux domestiques, nourriture, médicaments, laisse

Placer la trousse d’urgence dans un endroit facilement accessible.

Vérifier son contenu annuellement. Remplacer les piles et réserves d’eau au besoin.

Information : Service d’incendie, 450 658-0662 ou www.securitecivile.gouv.qc.ca

Trousse d’urgence pour automobile

Voici une liste utile et pertinente d’articles à conserver dans la voiture pour affronter l’hiver et prévoir les pannes ou les accidents :

  • pelle, grattoir et balai à neige
  • sable ou sel
  • bandes de traction
  • lampe de poche et piles de rechange
  • trousse et manuel de premiers soins, ciseaux pour couper les ceintures de sécurité
  • fusées éclairantes ou lanterne d’avertissement
  • bouteilles d’eau et aliments non périssables
  • câbles de survoltage
  • allumettes et bougies (dans une boîte de métal ou un sac de plastique) – utiles pour se garder au chaud, réchauffer une boisson ou s’éclairer
  • couvertures
  • vêtements chauds et bottes de rechange
  • cartes routières
  • pièces de 1 $ (au moins deux) ou une carte d’appel – si vous n’avez pas de cellulaire
  • constat à l’amiable – commandez votre exemplaire auprèsdu Groupement des assureurs automobiles au 514 288-4321ou au 1 877 288-4321 (sans frais) ou au www.infoassurance.ca, section Documents

Source : Ministère de la Sécurité publique